Category Archives: poésie

Bhagavad-Gita de Stephen Mitchell, traduction : Aurélien Clause. Chronique.



Notre chronique
D’abord, un très bel objet éditorial, illustré d’images vectorielles, relié en cahiers, fait pour durer, comme son texte, et pourtant, il y a de cela quelques années, je dois avouer que nous avions essayé de l’aborder dans une version en prose, et que nous avions renoncé.
Cette fois, la forme poétique adoptée, comme dans la version originale, restitue toute sa force à l’ouvrage et en rend l’accès plus aisé.
Dans l’Evangile de Jean, il est écrit : et Dieu créa la parole.… Visit the author's original post

Rituels et traditions du monde, de José Labrosse.


C’est avec grand plaisir que j’ai lu « Rituels et traditions du monde » de José Labrosse aux Editions La Compagnie Littéraire, qui m’a été proposé en SP.

La première de couverture, superbe, évoque la beauté et l’altérité.
Ceux qui me connaissent savent à quel point la culture et les cultures sont essentielles à mes yeux et constituent en quelque sorte le fil conducteur de ma vie et de ma carrière.

J’ai été forcément touchée par tous les textes de ce carnet de voyage, véritable hymne à la vie, et plus particulièrement par ceux concernant l’Amérique du nord car j’enseigne la littérature américaine et ai vécu une année formidable au Canada, où j’ai eu la chance de visiter une réserve indienne.… Visit the author's original post

Poésie : l’espoir de la meute de Philippe Devos.


Merci à Philippe Devos de m'avoir confié son recueil de poésies et de m'avoir fait découvrir son univers !

La poésie de Philippe Devos est une poésie de la fantasmagorie. Même quand les personnages semblent réels, ils passent et s’évanouissent comme dans un rêve, parfois engloutis par des créatures surgies du néant, qui les dévorent impitoyablement, acteurs d’une réalité jugée trop banale.
Car le quotidien est trop simple pour notre auteur, trop lisse, et notre esprit recèle de mondes multidimensionnels, qu’il faut laisser surgir en nous, comme si notre conscience s’ouvrait pour laisser s’infiltrer les noirs marais de notre inconscience, sans limite.… Visit the author's original post